PARIS (Reuters) - Le déficit du régime général de la Sécurité sociale a été ramené à 17,4 milliards d'euros en 2011, selon des résultats provisoires au 31 mars 2012 communiqués mardi par les ministères de la Santé, du Budget et des Solidarités.

L'amélioration de la situation financière du régime général se chiffre à 0,6 milliard d'euros, précisent-ils dans un communiqué commun.

Cette évolution, par rapport à l'objectif de 18 milliards d'euros fixé par la loi de financement de la Sécurité sociale (LFSS) pour 2012, provient de la branche maladie, "dont le résultat est meilleur de 900 millions d'euros par rapport à la dernière prévision", soulignent-ils.

"Cette bonne nouvelle tient notamment à des recettes fiscales plus dynamiques, avec un rendement meilleur qu'anticipé des prélèvements sociaux sur le capital permettant d'améliorer le résultat de la branche de 0,5 milliard d'euros", relèvent les ministères.

"Elle est également la conséquence de dépenses mieux contenues, avec une sous-consommation de 0,3 milliard d'euros de l'Ondam 2011". L'Ondam est l'objectif national de dépenses d'assurance maladie, le principal instrument de contrôle des dépenses de santé.

La branche accidents du travail-maladies professionnelles est déficitaire à hauteur de 0,2 milliard d'euros, alors que les branches vieillesse et famille sont en ligne avec la prévision (respectivement -6,0 milliards d'euros et -2,6 milliards d'euros).

La progression de la masse salariale du secteur privé est de 3,6%, légèrement inférieure à la prévision de 3,7% retenue dans le cadre de la LFSS pour 2012.

Ces chiffres, issus des comptes des caisses nationales du régime général, sont provisoires dans l'attente de la fin des opérations de certification par la Cour des comptes, dont l'avis définitif sera rendu d'ici au 30 juin.

Sophie Louet, édité par Yves Clarisse

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.