Au conseil d’administration de LuxAlpha (la SICAV gérée par UBS, qui succède à Oréades, début 2004), on trouve le nom de l’avocat luxembourgeois Pierre Delandmeter , également présent (à partir de 2006) aux côtés de Patrice de Maistre dans la société Inter Investissement.

Pierre Delandmeter (qui réfute toute responsabilité dans l’affaire Madoff malgré sa présence au conseil d’administration de LuxAlpha), n’est pas un inconnu pour Patrice de Maistre . Selon les documents que nous avons pu consulter, les deux hommes ne se côtoient pas seulement au sein d’Inter Investissements.

Pierre Delandmeter est également présent aux côtés du gestionnaire de fortune de Liliane Bettencourt dans la société « Valorem Investissements » (dont le siège social est au Luxembourg) dirigée par un fin connaisseur de la « Françafrique », Robert Boutonnet, un proche de Patrice de Maistre.

Pierre Delandmeter apparaît également aux côtés de Bernard Lozé, financier, ami et collaborateur de Patrice de Maistre . C’est Bernard Lozé qui a recruté Eric de Sérigny, le conseiller pour les relations économiques d’Eric Woerth, dans l’une de ses sociétés, « Alternatives Leaders France », comme France Inter l’avait détaillé dans une précédente enquête, le 20 août 2010.

"Eric de Sérigny, dont le nom apparaît dans des sociétés panaméennes détenues par des trusts dans des paradis fiscaux, aux Bahamas, aux îles Caïmans, aux îles Vierges britanniques ou Jersey, selon le site Rue 89.

En août 2002, le nom de Pierre Delandmeter apparaît également au sein d’une SICAV luxembourgeoise « Tamaris Alternative Fund », dont sont également actionnaires Bernard Lozé (président d’Alternatives leaders Luxembourg)… et Patrice de Maistre.

<img src="https://www.franceinter.fr/s3/cruiser-production/2011/06/43455afe-98cb-11e0-b8ee-842b2b72cd1d/640_premiereresolution.jpg" alt="Première résolution - bettencourt, madoff" width="639" height="173" />
Première résolution - bettencourt, madoff © radio-france
On trouve encore sa trace au conseil d’administration, ou comme « board member », de fonds d’investissements de Bernard Lozé, comme le Kaltchuga Fund», ainsi que l’indique ce prospectus en ligne de janvier 2010 (voir page 10).

Ou encore le "Katlchuga opportunities" (voir page 12)

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.