Peu après l'annonce par le parquet de Paris de l'ouverture d'une information judiciaire contre X pour blanchiment de fraude fiscale, le ministre du Budget a démissionné.

Jérôme Cahuzac
Jérôme Cahuzac © Reuters

Jérôme Cahuzac sera remplacé par Bernard Cazeneuve.

"François Hollande a mis fin aux fonctions de Jérôme Cahuzac" indique un communiqué de l'Elysée. L'ex-ministre du Budget explique (lui aussi dans un communiqué) que "cela ne change rien à mon innocence, ni au caractère calomniateur des accusations lancées contre moi".

"Nous avions en tête qu'en toute hypothèse, s'il y avait une information judiciaire, la question (de sa démission) se poserait", admet-on dans l'entourage du président où l'on insiste sur la présomption d'innocence dont bénéficie l'ancien ministre. Mais là, "on entrait dans un cycle où le feuilleton judiciaire risquait de devenir un feuilleton politique".

Un feuilleton dont l'opposition de droite aurait pu profiter... Le jour du vote d'une motion de censure à l'Assemblée.

L'UMP Laurent Wauquiez était l'un des premiers à réclamer cette démission.

Hervé Mariton, député UMP de la Drôme, ne veut pas accabler l'ancien ministre.

Pour le socialiste Jean Glavany, attention à ne pas condamner trop vite un homme présumé innocent

Ce matin sur France Inter, Arnaud Montebourg se félicite de la décision de Jérôme Cahuzac.

Jérôme Cahuzac, mis en cause dans l'enquête sur sa détention d'un éventuel compte à 'l'Union des Banques Suisses (UBS), aurait, selon le parquet, été identifié comme le locuteur "probable" d'un enregistrement datant de l'année 2000, publié par le site Mediapart, évoquant l'existence de ce compte. Edwy Plenel, fondateur de Mediapart, était l'invité de Claire Servajean dans le journal de 13h.

Où en est l'enquête aujourd'hui ? Explications de Sara Ghibaudo.

Remaniement ministériel obligé

La démission de Jérôme Cahuzac implique un remaniement ministériel. Le Budget revient à l'ex-ministre délégué aux affaires européennes Bernard Cazeneuve. Celui-ci sera remplacé par Thierry Repentin, précédemment ministre délégué à la formation professionnelle.

Portrait du nouveau ministre du Budget par Cyril Graziani.

Michel Sapin, actuel ministre du travail "récupère" le rôle du ministre délégué à la formation professionnelle.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.