Cette nouvelle journée des morts pour la France devrait conduire, en 2014, à une célébration commune du centenaire de la guerre de 14/18 et des 70 ans de la Libération. Pour Denis Peschanski, historien de la Seconde guerre mondiale, cela serait absurde.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.