Inutile de mener de vastes campagnes de dépistage systématique chez tous les hommes de plus de 50 ans, elles ne permettent pas de réduire le nombre de décès. C'est du moins ce que confirme l'actualisation récente d'une étude américaine qui avait été publiée en 2009.Valérie Cantié

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.