Chantier BTP
Chantier BTP © Radio France

Pour une entreprise de BTP, déclarer moins d'accidents du travail, c'est à la fois se donner une bonne image dans un milieu très concurrentiel, et aussi faire des économies en payant moins de cotisations à la Sécurité Sociale.

Pionnier de la politique "zéro accident", l'entreprise Spie Batignolles jouit d'une très bonne image mais zéro ou peu d'accidents déclarés, ça ne veut pas forcément dire zéro accident sur le terrain pour ses 8.300 salariés.

L'enquête exclusive de Marion Lhour

1 min

E Accidents sous déclarés

Exemple avec Jean-Marc Nankin. Cet électricien, grièvement brûlé en août dernier sur un chantier, est tombé dans le coma. Son accident n'a pas été déclaré par l'entreprise, et il a fallu attendre janvier pour que l'assurance maladie reconnaisse le caractère professionnel de l'accident.

Un cas extrême mais pas forcément isolé. D'autres salariés sont incités à taire leurs douleurs dont les séquelles sont de fait mal prises en charge. Dans certaines équipes, notes de service à l'appui, des primes sont même supprimées pour l'ensemble des salriés si un accident est déclaré.

Pour Spie Batignolles , il s'agit de "regrettables exceptions" et d'une politique de prévention.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.