Les manifestants hostiles à la vidéo islamophobe et aux caricatures de Mahommet parues dans Charlie Hebdo n'ont pas défilé aujourd'hui. Les cortèges étaient interdits. En revanche, la police a appliqué des contrôles sur des critères douteux. François Madeuf.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.