En vue du premier procès du scandale du Mediator, les enquêteurs ont entendu des salariés des laboratoires hier. Des cadres, des assistantes et des membres de la sécurité, dont Loïc Meudic, qui les a mis sur la piste d'une destruction des preuves.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.