A l’ouverture au grand public du Mondial de l’Automobile, samedi matin, des salariés de l’usine PSA de l’usine d’Aulnay-sous-Bois, vouée à la fermeture à l’horizon 2014, ont investi les allées du Parc des expositions de la Porte de Versailles, à Paris. Ils ont distribué des cartons rouges aux visiteurs ; des cartons rouges adressés à Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, absent ce matin du salon alors qu’il y était annoncé. « On sait que l’usine va fermer, a déclaré Laurence, l’une des manifestantes, mais on veut qu’on ne laisse personne aller à Pôle Emploi ».

Les salariés de l'usine Ford de Blanquefort ont lancé des confettis sur les automobiles présentées par leur marque
Les salariés de l'usine Ford de Blanquefort ont lancé des confettis sur les automobiles présentées par leur marque © Radio France / Emmanuel Leclère

Mais les PSA n’étaient pas les plus nombreux : ils ont été rejoints par quelque 360 salariés de l’usine Ford de Blanquefort, près de Bordeaux, dont l’avenir est également incertain. Parmi eux, Philippe Poutou, membre CGT de l’intersyndicale, et candidat malchanceux du Nouveau parti anticapitaliste (NPA) à l’élection présidentielle. Après une traversée du salon, les salariés ont lancé des confettis sur le stand Ford et recouvert les voitures exposées d’autocollants.

Emmanuel Leclère a suivi ces manifestations :

Véronique Ferrera, maire PS de Blanquefort, a accompagné les manifestants jusqu'à Paris. Elle dit avoir "bon espoir" :

Regardez l’arrivée des salariés de Ford Blanquefort dans le hall du Mondial de l’Automobile, filmée par notre journaliste Emmanuel Leclère :

A l’extérieur du salon, Olivier Besancenot (NPA) et Jean-Luc Mélenchon, candidat du Front de Gauche à la présidentielle, sont venus apporter leur soutien. « On a un gouvernement qui a choisi son camp » selon Olivier Besancenot, alors que ce gouvernement « peut imposer une loi pour interdire tous les licenciements (…) ce qui peut être fait en une journée ». Jean-Luc Mélenchon, de son côté, a reconnu que le défi de l’automobile était important : « nous savons que nous devons sortir de l’énergie carbonée et du pétrole, et nous ne pourrons le faire sans inventivité. Ce sont les travailleurs qui ont ce savoir-faire ».

Les employés de l'usine PSA d'Aulnay sont arrivés les premiers sur place
Les employés de l'usine PSA d'Aulnay sont arrivés les premiers sur place © Radio France / Emmanuel Leclère
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.