La nouvelle carte judiciaire change la donne : dans certaines villes privées de palais de justice, les tribunaux sont à vendre. Trop chers à entretenir, les bâtiments sont parfois bradés à des particuliers.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.