Les professionnels du tourisme ne sont pas satisfaits du mois de Juillet. Sous l'effet conjugué du mauvais temps et de la crise, il y a moins de touristes et ces touristes font des économies. Illustration à Montpellier où les terrasses sont vides. Clara Lecocq Réale.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.