Hopital
Hopital © Julien Rousset - Fotolia.com

C'est un nouvel exemple du difficile débat sur la fin de vie. Un homme de 37 ans est en état végétatif au CHU de Reims. Ses parents ont saisi la justice contre son épouse pour qu'il continue à être alimenté.

Vincent Lambert est tétraplégique depuis 5 ans, à la suite d'un accident de moto. A 37 ans, il est en état végétatif chronique.

Ses parents ont fait appel à la justice pour que les médecins du CHU de Reims continuent à l'alimenter par sonde. Ils ont obtenu gain de cause: saisi en référé, le Tribunal Administratif de Châlons en Champagne a ordonné samedi dernier de rétablir l'alimentation et l'hydratation de ce patient.

Les équipes de l'unité de soins palliatifs de Reims avaient décidé, en concertation avec son épouse, le 10 avril, d'éviter tout acharnement thérapeutique pour soulager les souffrances du malade. Mais les parents de Vincent sont opposés à cette décision et ils disent avoir été mis devant le fait accompli. Le juge a donc estimé qu'on aurait du les consulter.

Ecoutez le reportage de Monique Derrien

1 min

E Fin de vie PAD

.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.