ABUJA (Reuters) - Une puissante explosion a été entendue dimanche à Jos, dans le centre du Nigeria.

La secte Boko Haram vient de revendiquer plusieurs attaques dans trois villes du nord du pays.

Plus tôt dans la matinée, une bombe a explosé dans une église d'une banlieue d'Abuja, la capitale administrative du pays, faisant de nombreux morts parmi les fidèles qui assistaient à une messe de Noël. Un habitant a dit avoir vu 19 cadavres.

L'an dernier à pareille époque, le groupe islamiste Boko Haram, qui prône l'introduction de la charia dans un pays à la population également partagée entre musulmans et chrétiens, s'était attribué la responsabilité d'une série d'attentats à la bombe et d'attaques qui avaient fait au moins 80 morts à la veille de Noël.

Les précisions d'Emmanuel d'Abzac à Lagos :

1 min

P Nigeria 13h

Felix Onuah, Henri-Pierre André pour le service français

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.