Deux ministres pour défendre les ZSP
Deux ministres pour défendre les ZSP © reuters

Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls et la Garde des Sceaux Christiane Taubira dressent aujourd'hui à Lyon un premier bilan des Zones de sécurité prioritaires (ZSP), mises en place pour lutter contre la délinquance ancrée dans les quartiers difficiles et pour lesquelles ils devraient annoncer des "moyens".

Elus, responsables associatifs, policiers et gendarmes vont "confronter leurs expériences" des 15 premières ZSP, créées depuis septembre 2012 par le ministre de l'Intérieur qui, à plusieurs reprises, a souligné leurs "bons résultats".

Avec des moyens supplémentaires sur des zones très ciblées, les résultats son effectivement visibles. Mais le problème a-t-il été traité en profondeur ? C'est moins certain.

Le reportage de Sara Ghibaudo

1 min

E ZSP

"Ce n'est pas un coup de bluff, pas une marque", avait souligné Manuel Valls le mois dernier en évoquant ces ZSP, qui sont actuellement au nombre de 64. Le ministre estime que "la méthode est la bonne, les premiers résultats sont là" et assure même que : "les ZSP sont un laboratoire de pratiques applicables partout", dans un entretien au site leparisien.fr ce lundi.

L’agglomération lyonnaise compte quatre ZSP : Vaulx-en-Velin, Vénissieux, Bron-Terraillon et la Duchère dans le 9e arrondissement de Lyon. C'est dans ce quartier emblématique que sont attendus les deux ministres. Depuis la mise en place de la ZSP, les forces de police appliquent une quasi tolérance zéro, que ce soit au niveau des divers trafics et notamment de drogue, ou au niveau des comportements dans le quartier.

A 6h16, le Grand angle de Maurice Fusier était consacré au quartier de la Duchère.

2 min

GRAND ANGLE ZSP Lyon La Duchère

Le préfet de Seine-Saint-Denis assure que "l'ensemble des services de l'Etat, les associations, les élus, travaillent en partenariat étroit". Son département compte lui aussi quatre ZSP.

Quels résultats depuis huit mois ? Reportage de Maud Czaja à Saint-Denis

1 min

E zsp saint denis 1'20

Dans un contexte budgétaire tendu, le ministre de l'Intérieur doit tout de même annoncer l'arrivée de nouveaux effectifs. Fin 2013, 2.500 policiers sortiront des écoles, contre 500 il y a un an. Plusieurs ZSp devraient voir leurs équipes renforcées au 1er septembre, selon le directeur général de la police nationale (DGPN) Claude Baland.

De même, très récemment, il a été annoncé aux syndicats de police que la prime de résultats exceptionnels (PRE) pour les policiers et les gendarmes (instituée par Nicolas Sarkozy lors de son premier passage à l'Intérieur et qui représente 25 millions d'euros par an) serait en partie distribuée "collectivement" dans les ZSP. Une autre façon de motiver les troupes.

Les 64 ZSP, qui ont toutes des objectifs de lutte contre la délinquance personnalisée, sont principalement situées dans le nord et le sud de la France ainsi que dans le bassin grenoblois et en région parisienne. Si les résultats sont déjà visibles, le syndicat de police Alliance dénonce un "déplacement" de la délinquance dans les quartiers alentours.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.