PARIS (Reuters) - Deux personnes dont une femme de 39 ans présentée par les policiers comme une possible "victime collatérale" sont mortes dans un nouveau règlement de comptes à Marseille dans la nuit de jeudi à vendredi, apprend-t-on de source policière.

Plusieurs individus armés de gros calibres ont fait irruption jeudi en fin de soirée dans un local associatif au premier étage de la cité Air-Bel, dans le XIe arrondissement de Marseille.

Ils ont fait feu en direction d'un jeune homme de 25 ans, connu des services de police pour des petits délits. Touchée par plusieurs balles dont une à la tête, la victime est décédée sur place malgré l'intervention des secours.

Une femme de 39 ans présente dans la salle a également été atteinte par plusieurs balles au thorax. Transportée dans un état grave à l'hôpital marseillais de la Timone, elle est décédée de ses blessures dans la nuit.

D'après les premières investigations, elle serait une "victime collatérale victime d'un tir mal réglé".

Il s'agit du deuxième règlement de comptes mortel depuis le début de l'année à Marseille, une ville qui en avait connu une quinzaine en 2011.

Le préfet délégué à la sécurité, Alain Gardère, s'est rendu sur place ainsi que le procureur de la République de Marseille. L'enquête a été confiée à la brigade criminelle de la Direction interrégionale de police judiciaire de Marseille.

François Revilla, édité par Patrick Vignal

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.