Pour décharger un premier trimestre considéré comme très lourd, le ministre de l’Éducation nationale Vincent Peillon propose de rallonger de deux jours et demi les vacances de la Toussaint et de répartir ces journées sur le reste de l'année scolaire. Claire Servajean

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.