Un nouveau test disponible sur le marché propose plutôt un système de patch, plus simple d’utilisation et moins douloureux.

Les tests de glycémie sont encore contraignants
Les tests de glycémie sont encore contraignants © MaxPPP

En France, plus de 20 000 enfants souffrent de diabète de type 1, qui les oblige à vérifier leur taux de glycémie plusieurs fois par jour, avec une piqûre au doigt.

Le diabète de type 1, également appelé "diabète insulino-dépendant", est une affection qui empêche de stocker du sucre. Conséquence : l’organisme d’un enfant subit, selon les heures, des pics de sucre dans le sang ou de sérieuses carence s.

Pour soigner le mal, l'enfant doit se faire des piqûres d'insuline. Il doit aussi contrôler systématiquement son taux de glycémie avec une piqûre dans le doigt cinq à six fois par jour. Le sang est déposé sur une bandelette, puis lu par un appareil.

Plus obligé de se piquer le doigt plusieurs fois par jour

Ce système douloureux et contraignant possède depuis peu une alternative : un test déjà disponible pour les adultes depuis un an et demi, mais quivient tout juste d’être homologué pour les enfants.

Le " freestyle libre ", est un patch qui se colle à l’arrière du coude et se change tous les 15 jours : plus besoin de piqûre, le patch se passe devant un lecteur qui affiche directement le taux de sucre dans le sang.

La principale difficulté c’était le regard des autres, confie Virginie, maman d’un enfant diabétique de 13 ans. Devoir se tester en classe devant tout le monde, sortir son lecteur, mettre une bandelette, prendre son stylo piqueur…là, c’est discret, ça ne fait plus mal, confie-t-elle à Véronique Julia.

Une contrainte : le prix

Plus discret, moins douloureux, il a quand même un défaut : le prix, pas encore remboursé. Les familles doivent pour l’instant débourser 120 euros par mois pour pouvoir bénéficier de ce nouveau système de contrôle glycémique.

En France, plus de 20 000 enfants souffrent de diabète de type 1, qui les oblige à vérifier leur taux de glycémie plusieurs fois par jour, avec une piqûre au doigt. Un nouveau test disponible sur le marché propose désormais un système de patch, plus simple d’utilisation et moins douloureux.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.