Syndicats de dentistes, assurance maladie et complémentaires santé ont du mal à se mettre d'accord pour revaloriser les soins dentaires courants et plafonner le tarif des prothèses pour les faibles revenus.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.