Ce sont les médias argentins qui en ont parlé les premiers : un enfant de 12 ans serait dans un état grave, avec lésion de la moelle épinière ayant entrainé une paralysie des bras et des jambes, après avoir passé quelques minutes sur une attraction : "La tour de la terreur", à Disneyland Paris.

La tour de la terreur
La tour de la terreur © radio-france

Le jeune garçon s’appelle Baustista. En vacances avec son père en France, le 23 novembre ils vont ensemble à Disneyland Paris. A la sortie du manège "La tour de la terreur", le garçon se sent mal, avec des fourmillements dans les membres. Il se rend à un centre de soins du parc de jeux et là, au vu de son état, une ambulance le transporte à l'hôpital Necker.

Depuis, Necker et l'assistance publique des hôpitaux de Paris, se retranchent derrière le secret médical.

Ce garçon pouvait-il avoir des prédispositions ou est-ce l'attraction qui est responsable ? Les neurologues affirment qu'il n'existe pas de prédisposition à ce type de lésion.

Pour l'oncle de Bautista qui a parlé aux médias argentins, le jeune garçon était en pleine forme, sportif. On le voit d'ailleurs jouer au rugby dans un journal local.

L'attraction "la tour de la terreur" c'est un ascenseur fou qui tombe très vite, donc avec de fortes accélérations, s'arrête, puis retombe.

A Disneyland Paris, après avoir affirmé dans un premier temps, qu'aucun incident ne lui avait été signalé, le service communication reconnait aujourd'hui qu'un enfant a bien été transporté à Necker, mais dit ne pas disposer de plus d'informations.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.