Femen
Femen © radio-france / FEMEN Women's Movement

Une douzaine de militantes de cette association féministe ont claqué la porte hier après une action qu'elles refusent de cautionner. Les Femen sont-elles allées trop loin ?

C'est en tout cas ce que pensent plusieurs d'entre elles après qu'un drapeau ait été brûlé devant la Mosquée de Paris.

Depuis des mois, ces féministes aux seins nus et aux méthodes chocs défraient la chronique. Mais le mouvement pourrait bien être en train de se fissurer.

Un "amalgame grossier"

Mercredi matin, devant la Grande Mosquée de Paris, trois Femen déploient le drapeau noir des salafistes et l'enflamment. Pour certaines membres de l'association, c'est l'action de trop.

Elles n'approuvent "ni le symbole, ni la cible" et dénoncent un "amalgame grossier".

D'autres craignent aussi pour leur sécurité car les Femen reçoivent régulièrement des menaces de morts de groupuscules extrémistes.

La dirigeante des Femen relativise ces départs et les met sur le compte de l'inexpérience.

Le reportage de Sandy Dauphin

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.