Une étude de l'agence de biomédecine le démontre: les personnes qui acceptent, de leur vivant, de donner un organe n'ont pas de problème de santé. Emmanuelle Prada-Bordenave, Directrice de l'agence.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.