[scald=91107:sdl_editor_representation]MADRID (Reuters) - La Fédération espagnole de tennis (RFET) va attaquer Canal+ en justice après la diffusion d'un sketch suggérant que le numéro deux mondial du tennis, Rafael Nadal, et les autres sportifs espagnols sont dopés.

Dans la séquence de l'émission "Les Guignols" concernée, une marionnette représentant Nadal fait le plein de son véhicule en urinant dans le réservoir avant de démarrer en trombe et d'être arrêté pour excès de vitesse.

"Les sportifs espagnols. Ils ne gagnent pas par hasard", conclut une voix off tandis que s'affichent les logos de plusieurs fédérations sportives espagnoles, dont celles de tennis, de football et de cyclisme.

La RFET déclare mercredi dans un communiqué avoir l'intention d'engager des poursuites pour "la diffusion d'une vidéo dans laquelle, outre les insinuations inacceptables et dommageables, les logos et acronymes des fédérations ont été utilisés".

Elle entend obtenir le retrait de la vidéo, la non-utilisation à l'avenir de son logo, et des dommages et intérêts de la part de la chaîne, dit le texte.

Il n'a pas été possible d'obtenir de réaction de Canal+ dans l'immédiat.

Le sketch en question a été diffusé 24 heures après que le Tribunal arbitral du sport a condamné le cycliste espagnol Alberto Contador à deux ans de suspension pour dopage à la suite d'un contrôle positif au clenbutérol sur le Tour de France 2010.

Les sportifs espagnols avaient déjà été mis en cause en novembre par l'ancien tennisman Yannick Noah qui les accusait, dans une tribune publiée par Le Monde, d'être massivement dopés.

Les réactions avaient été virulentes en Espagne et le vainqueur de Roland-Garros 1983 avait également subi un feu de critiques en France.

Iain Rogers, avec Gwenaelle Barzic à Paris, Gregory Blachier pour le service français, édité par Gilles Trequesser

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.