Jean-Michel Verne :

D’un côté, vous mettez le feu, de l’autre, vous mobilisez les pompiers !

En octobre 1997, Jean-Michel Verne publie, avec son confrère du Canard enchaîné, André Rougeot, un livre sur l’assassinat, le 25 février 1994, de la députée Yann Piat. Le livre développe faussement la thèse d’un assassinat politique commandité par François Léotard et Jean-Claude Gaudin, désignés dans l’ouvrage sous les pseudonymes de « l’Encornet » et « Trottinette ».

Il s’agissait en réalité d’une vaste manipulation destinée à abattre politiquement François Léotard et Jean-Claude Gaudin. Les auteurs ont été lourdement condamnés pour diffamation en janvier et mars 1998, et le livre retiré de la vente.

Dans une contre-enquête sur son propre travail parue en janvier 2006 (« L’affaire Yann Piat. Retour sur une manipulation » aux éditions Privé), Jean-Michel Verne revient avec beaucoup de lucidité et de courage sur la genèse de « l’affaire Piat », et le rôle joué par Le Canard enchaîné, qui a ensuite complètement lâché Verne et Rougeot, au moment de leurs ennuis judiciaires.

Voici ce qu’écrit Jean-Michel Verne sur Yves Bertrand, dans son livre « L’affaire Yann Piat. Retour sur une manipulation » (p. 139-140 et 326-327):

« Cet homme serait l’une des clés de la rédaction de L’Affaire Yann Piat. Je l’apprendrais plus tard, Rougeot est un habitué des RG, comme nombre d’autres journalistes parisiens (…) Dans son récit sur l’affaire Yann Piat, André Rougeot évoque déjà une rencontre à Grasse avec Yves Bertrand puis un déjeuner dans un célèbre restaurant parisien. Le "général" [NDR : la source censée informer André Rougeot dans cette affaire]n’est donc pas le seul à informer Rougeot. Sa deuxième source est donc le directeur des RG en personne (…) Tout ceci nous renvoie au rôle joué par l’ex-patron des Renseignements généraux, Yves Bertrand. Il demeure obscur. André qui était très proche du patron des RG affirme dans le livre avoir rendu compte à ce dernier de l’avancée de son enquête. Yves Bertrand semble l’avoir conforté dans sa démarche. Pourtant, il s’est bien gardé de témoigner à notre procès. »

__

Ecoutez Jean-Michel Verne, raconter le double jeu joué, selon lui, par Yves Bertrand vis-à-vis de la presse dans cette affaire…

Jean-Michel Verne

La réponse d’Yves Bertrand. Il se défend de toute manipulation dans le dossier Piat… et s’agace un peu quand on lui demande de se justifier : « Vous me prenez vraiment pour un mythomane ! »

Yves Bertrand

Pour autant, Jean-Michel Verne ne souhaite pas « hurler avec les loups. » A ses yeux, la manipulation autour de l’affaire Piat dépasse de loin la personne d’Yves Bertrand. Le journaliste dénonce l’hypocrisie des journalistes concernant les carnets de l’ex-patron des RG, qui lui rappelle le rôle des médias au moment de l’affaire Yann Piat…

Jean-Michel Verne

10 ans après le scandale et la manipulation autour des noms de François Léotard et Jean-Claude Gaudin, Jean-Michel Verne estime que « la piste politico-mafieuse est toujours ouverte»…

Jean-Michel Verne

Pour Jean-Michel Verne, le Canard enchaîné et son patron Claude Angéli ont joué un rôle crucial dans la validation des éléments manipulés de l’affaire Piat… Le Canard ? Pour Jean-Michel Verne, « ça ressemble parfois plus à une officine qu’à un journal »…

Jean-Michel Verne

Conséquence de la manipulation dans ce dossier, Jean-Michel Verne estime que cette affaire est désormais « vitrifiée », empêchant ainsi d’y revenir et d’évoquer par exemple le rôle de la mafia dans la région…

Jean-Michel Verne

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.