Infographie Niger
Infographie Niger © IDE

Dans le nord du Niger, un double attentat à la voiture piégée a visé un camp militaire à Agadez et un site du groupe nucléaire Areva à Arlit.

Il s'agit des premiers attentats du genre dans l'histoire de ce pays pauvre et sahélien, engagé depuis début 2013 au Mali voisin, aux côtés de troupes françaises et africaines, contre des mouvements jihadistes.

Il y a eu une explosion devant le camp militaire d'Agadez", a déclaré le ministre de la Défense Mahamadou Karidjo. "L'explosion est due à un véhicule bourré d'explosifs", a-t-il indiqué. L'attentat a fait 19 morts, 18 militaires et un civil et 13 blessés, dont six graves dans les rangs de l'armée."Quatre kamikazes sont morts dans l'explosion", a annoncé le ministre de l'Intérieur Abdou Labo. "Un cinquième kamikaze s'est enfermé dans un local avec des otages élèves officiers" en formation.

La deuxième attaque a eu lieu à Arlit

Environ une demi-heure après le premier attentat, un autre véhicule a explosé sur un site du groupe nucléaire français Areva à Arlit, qui exploite l'uranium dans la zone, à 240 km au nord d'Agadez,

Un salarié a expliqué qu’un homme en treillis militaire conduisant un véhicule 4x4 bourré d'explosifs s'est confondu avec les travailleurs et a pu faire exploser sa charge devant la centrale électrique de l'usine de traitement d'uranium située à 7 km d'Arlit". Un employé d'Areva et deux islamistes ont été tués. L'explosion a également fait 14 blessés. Il n'y a pas de Français parmi les victimes.

Dans un communiqué, Areva annoncé un renforcement de la sécurité sur ses différents sites, assuré par les forces nigériennes.

Les explications de Dominique André

### Les groupes terroristes ont été délogés du nord Mali mais sont toujours opérationnels et veulent le faire savoir Au cours des derniers mois, l'armée nigérienne a renforcé la surveillance de sa longue frontière avec le Mali pour empêcher l'infiltration d'éléments des groupes islamistes venus de ce pays avec un succès tout relatif. Pour Marc-Antoine Pérouse de Montclos, chercheur à l'IRD, l'institut de recherche pour le développement et spécialiste de cette région du monde, les groupes chassés du Mali ont visé le Niger parce qu’il participe à la Misma qui soutien l’opération Serval. _Marc-Antoine Pérouse de Montclos_
Le Niger a subi ces dernières années plusieurs attaques et enlèvements perpétrés par des groupes islamistes, notamment dans le nord du pays. Sept employés d'Areva et d'un sous-traitant avaient été enlevés le 16 septembre 2010 à Arlit par Al-Quaïda au Maghreb islamique (Aqmi). QuatreFrançais, Daniel Larribe, Thierry Dole, Marc Féret et Pierre Legrand, restent aux mains de leurs ravisseurs.
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.