La mise en examen de Philippe Courroye dans l’affaire des « fadettes » et du journal Le Monde sera examinée par la Cour de Cassation le 11 juin prochain. Cette mise en examen avait été annulée par la chambre de l’instruction mais le quotidien avait décidé de se pourvoir en Cassation. Quant à la mutation il y a un an de l’ex-procureur de Nanterre à Paris, le Conseil d’Etat doit rendre rapidement sa décision. Lors de l’audience qui s’est tenue il y a quelques jours, le rapporteur a demandé le rejet de son recours. Philippe Courroye estime lui que cette mutation est injustifiée et s’apparente à une sanction.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.