Après la tristesse la colère. Le directeur du collège cévenol déclare ne pas avoir été mis au courant du passé du meurtrier présumé. L’autre question est celle du suivi judiciaire et psychiatrique des mineurs condamnés.

Sara Ghibaudo , Nicole Guillard

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.