Il faut impérativement maintenir des zones blanches sans réseau de téléphone portable. La demande émane des EHS, une association de personnes qui souffrent des rayonnements électromagnétiques, rassemblés dans la forêt de Sao, une zone blanche de la DrômeFlorence Beaudet

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.