Dominique Strauss-Kahn a nié toute violence lors de son "rapport" avec Naffisatou Diallo. L’ex patron du FMI a par contre reconnu une faute morale, lors de sa 1ère interview au 20h de TF1

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.