Cannabis
Cannabis © Radio France

La centrale de Saint-Martin-de-Ré, en Charente Maritime, permet aux détenus en longue peine de gérer de petits jardins dans la cour de promenade, et d’y faire pousser fruits ou légumes.

Un ou des détenus non encore identifiés, ont profité de leur main verte et d’un climat propice pour planter une quinzaine de pieds de cannabis qui ont prospéré et atteint la belle hauteur de 80 centimètres. Ils ont été découverts le week-end dernier lors d’une ronde.

Le délégué régional FO pénitentiaire, Christophe Beaulieu s’est immédiatement insurgé contre « le laxisme de l'administration pénitentiaire », rappelant qu’il dénonçait depuis longtemps l’existence de ces jardins qu’il veut d’ailleurs faire « raser dans les plus brefs délais ».

Interrogé sur le manque de perspicacité des gardiens de prison qui ne se sont pas aperçus jusque là de la présence de ces plantes interdites, Christophe Beaulieu l’a expliqué par le manque de formation spécifique des surveillants sur les stupéfiants. Pour le délégué FO "Quand on ne connaît pas il est possible de confondre".

Une enquête a été ouverte et confiée à la gendarmerie.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.