Une mobilisation contre les suppressions de postes qui aura des répercussions sur les parents d’élève. Olivier n'a pas de solution pour deux de ses enfants scolarisés en maternelle et primaire en banlieue parisienneMathieu Molard

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.