Selon le ministère de l'Education nationale, il manqueraient plus de 700 postes d'enseignants pour l'année prochaine, principalement en mathématiques, lettres ou anglais. Daniel ROBIN, secrétaire général du SNES, principal syndicat du secondaire, se dit inquiet. Emmanuelle Daviet

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.