L'opposition au président Morsi ne se satisfait pas du recul du chef de l'Etat sur le décret élargissant temporairement ses pouvoirs et elle l'accuse même d'approfondir la crise avec le maintien d'un référendum samedi prochain sur une nouvelle Constitution.

Un délai si court, ne lui permet ni de s’organiser, ni de faire campagne et d’expliquer le contenus des 234 articles de la future constitution.

La principale coalition se réunit tout de même aujourd’hui pour déterminer sa position, sans beaucoup d’espoir.

Est-ce un signe que l'armée adresse aux deux parties ? Plusieurs avions de chasse F 16 ont survolé dimanche la capitale égyptienne à basse altitude. Des avions de chasse avaient également survolé à plusieurs reprises la capitale à très basse altitude en janvier 2011, tandis que des milliers de personnes réclamaient le départ du président Hosni Moubarak dans le centre-ville.

Au Caire, Vanessa Descouraux

Mohamed Morsi a adopté samedi soir un nouveau décret constitutionnel par lequel il annule le décret du 22 novembre, par lequel il élargissait de manière unilatérale ses prérogatives présidentielles. Le chef de l'Etat a en revanche confirmé la date du 15 décembre pour la tenue d'un référendum sur un projet controversé de Constitution, car la loi dispose qu'un scrutin doit être organisé 15 jours après la remise du texte au président, ce qui a été fait le 1er décembre, a ajouté M. Awa.

Samedi, l'armée a fait entendre sa voix après plusieurs jours de crise politique, lançant un appel au dialogue et affirmant que la violence ne pouvait être tolérée.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.