Le 11 février 2011, Hosni Moubarak tombait, provoquant une explosion de joie place Tahrir. Un an après, des organisations d'étudiants et de jeunes militants pro-démocratie ont lancé des appels à la grève et à la désobéissance civile.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.