La justice a ordonné à l'armée d'arrêter la pratique dite des "tests de virginité" sur des détenues. Cette décision a été prise à l'issue d'un jugement suite à la plainte d'une femme qui en avait été victime après une manifestation en mars dernier.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.