Le QG de l'ancien Premier ministre de Moubarak, Ahmed Shafik, a notamment été en partie incendié quelques heures après la confirmation officielle qu'il affronterait au second tour le candidat des Frères musulmans Mohammed Morsi. Vanessa Descouraux

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.