Une partie de la population accuse les autorités d'avoir délibérément laissé faire au stade de port-Saïd à la demande des militaires au pouvoir. Ceux qui demandent leur départ ont prévu de se rassembler une nouvelle fois au Caire.Vanessa Descouraux

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.