Selon les premiers résultats, les Frères musulmans arrivent en tête du scrutin avec 40% des voix, suivis des salafistes avec 20 à 30% des suffrages. Personne ne s’attendait à une telle percée de ceux qui prônent un islam radical.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.