Les islamistes recueillent 65% des voix au premier tour des législatives, mais le second tour qui se prépare ne sera pas une simple formalité, car les Frères musulmans devront compter avec la percée des fondamentalistes salafistes...

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.