Au deuxième jour du scrutin, les 17 millions d'électeurs égyptiens se pressent toujours dans les bureaux de vote. Aucun incident n'a été pour relevé, malgré les tensions enregistrées depuis quelques jours.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.