Dans le procès des emplois fictifs de la ville de Paris, le tribunal s'est penché aujourd'hui sur des exemples concrets de chargés de mission payés par la ville de Paris mais qui ne travaillaient pas vraiment pour elle. Un défilé de gens de bonne foi.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.