Devenir propriétaire plutôt que rester locataire ? Question classique il est vrai, mais qui mérite à nouveau d’être posée. Les temps ont changé ? Un peu oui, à en croire Hervé Hatt, le directeur général de Meilleurtaux.com, auteur d’une étude sur le sujet. "Entre 2000 et 2010, la réponse était claire, il fallait acheter. Au bout de quatre ou cinq ans, la plus-value réalisée au moment de la revente compensait amplement l’ensemble des frais liés à l’acquisition (frais de notaire, d’agence, intérêts du prêt…)." Mais la donne a changé à en croire le spécialiste. Tout prend désormais un peu plus de temps : "si l'achat d'un appartement dans les années 2000 était une très bonne opération pour faire une ou deux fois la culbute, les choses sont aujourd'hui plus compliquées et nécessitent un calcul très fin". Dans un contexte où les taux de crédit immobilier sont à leur plus bas niveau historique, que les prix restent élevés, "tout dépend de la perspective de détention du bien et de l'évolution des prix".

Ca change d’une ville à l’autre…

Evidemment, ces hypothèses varient énormément qu’on se trouve à Paris ou en province. Sans surprise, c’est dans la capitale que c’est le plus compliqué… Un ménage qui achèterait aujourd’hui un 70 m2 à Paris avec 20% d’apport personnel devrait attendre 21 ans pour que son acquisition soit financièrement plus intéressante que la location. En revanche, l’achat d’un logement à Strasbourg ou à Clermont-Ferrand, où les prix de la pierre sont nettement plus abordables, sera rentable au bout de quatre ans seulement.

Le reportage de Régis Lachaud

Un simulateur pour vous aider

Pour aider les ménages à choisir la solution la plus adaptée à leurs besoins, Meilleurtaux.com a mis en mis en ligne un simulateur sur son site. Comment ça marche ? Vous rentrez plusieurs hypothèses comme : le prix du mètre carré à l'achat, le prix de la location, la taxe foncière, les frais d'entretien, les frais de notaire, le coût du crédit ou encore l'apport personnel... "Toutes ces variables sont rentrées dans la simulation, ce qui permet de dégager un bilan relativement simple comparé de l'achat et de la location pour faire un choix les yeux ouverts".

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.