Le nom d’Eric Danon a beaucoup circulé depuis la parution du livre de Pierre Péan « Le monde selon K », un succès de librairie dès sa sortie.

Eric Danon est aujourd'hui ambassadeur de France à la Conférence du désarmement à Genève.

Mais c’est lui qui a proposé à Bernard Kouchner de travailler sur le système de santé du Gabon. Il était alors le gérant d’Imeda, la société de conseil qui a rémunéré Bernard Kouchner pendant plus de trois ans avant que le « French Doctor » ne devienne ministre de la Santé.

Pour la première fois, Eric Danon accepte de s'exprimer et de donner sa version des faits.

Africa Steps et Imeda (International Medical Alliance), deux sociétés de conseil, ont été fondées en 2002 par Jacques Baudouin et Eric Danon. Ce dernier contacte Bernard Kouchner en 2003 pour répondre, dit-il, à une demande du Gabon de travailler sur son assurance maladie.

Eric Danon (Franck Mathevon)

1.000 € par jour, c’est le tarif normal d’un consultant.

Le montant des contrats intrigue : 1,3 millions d'euros, par exemple pour travailler sur le système de santé du Gabon.

Pour Eric Danon ces montants sont parfaitement normaux puisqu’ils représentent le salaire des consultants, soit 1.000 euros par jour.

Eric Danon (Franck Mathevon)

A l’époque personne ne pensait que Bernard Kouchner retrouverait des fonctions publiques à ce niveau.

Peut-on s’interroger sur le fait que Bernard Kouchner accepte de l’agent venant d’une dictature ? Eric Danon répond aux questions morales posées par une collaboration avec le sulfureux Omar Bongo et à la nature des rapports entre Bernard Kouchner et le président gabonais.

Eric Danon (Franck Mathevon)

La première relance auprès du Gabon a eu lieu avant ma nomination au Journal Officiel.

Mai 2007, Bernard Kouchner devient ministre et peu après, l'ancien diplomate Eric Danon est nommé ambassadeur à Monaco.

Problème : le Gabon n'a pas fini de régler la note. Mais c'est avant de devenir ambassadeur qu'Eric Danon aurait envoyé des lettres de rappel, contrairement à ce qu'affirme Pierre Péan.

Eric Danon (Franck Mathevon)

Que des magistrats se prononcent, ça va permettre de répondre aux questions nées de la lecture du livre .

Bernard Kouchner a annoncé que le comité d’éthique du Quai d’Orsay allait être saisi à propos des lettres de relance envoyées au Gabon par Imeda, donc par Eric Danon.

Ce dernier affirme que c'est lui-même qui a demandé la saisine du Comité d'éthique du Quai d'Orsay sur son cas. Pour lui tout est clair. Il n’y a pas de conflit d’intérêt et les deux sociétés de conseils sont en train d’être mises « en sommeil ».

Eric Danon (Franck Mathevon)

Ca fait mal parce que je n’ai rien à me reprocher.

Eric Danon affirme avoir souffert de cette polémique. Il se dit « sali » par cette affaire et envisage une action en justice contre Pierre Péan...

Eric Danon (Franck Mathevon)

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.