L'enquête de Benoît Collombat résumée

> Les "multi-collaborations" d'Eric de Sérigny

> Le cas "Molex" - Reportage

Eric de Serigny :

J’ai soutenu la candidature de Patrice de Maistre pour la légion d’honneur.

Selon Le Canard enchaîné du 4 août 2010, le nom d’Eric de Sérigny serait apparu lors des enquêtes préliminaires ouvertes dans l’affaire Woerth/Bettencourt. Face à la Brigade financière qui l’interrogeait sur sa Légion d’Honneur remise par Eric Woerth, alors ministre du Budget, le 23 janvier 2008, Patrice de Maistre aurait donné « le nom d’Eric de Sérigny. » Ce dernier « lui aurait promis de s’occuper de sa breloque, après qu’un avocat bien en cours eut échoué dans ses démarches. »

__

Interrogé sur ce point par France Inter, Eric de Sérigny assure qu’il n’a« pas demandé la Légion d’Honneur pour Patrice de Maistre, dossier initié par quelqu’un d’autre, mais il est exact que j’ai soutenu sa candidature, comme d’autres, car je la trouvais justifiée. » Le conseiller d’Eric Woerth explique connaître Patrice de Maistre « depuis 40 ans (…) par des amis communs. » Eric de Sérigny était alors directeur à la Banque Rothschild (de 1968 à 1981). Patrice de Maistre était, lui, assistant à la société « Price Waterhouse » (de 1972 à 1975), un cabinet d’audit et d’expertise comptable, avant d’intégrer en 1975 la Société française d’audit et d’expertise, dont il devient le PDG en 1981 (jusqu’à 1989.)

Selon L’Express (04/08/2010), la demande initiale de Légion d’Honneur à Patrice de Maistre remonterait « à la présidence de Jacques Chirac » émanant « d’un avocat, Jacques Rossi, ancien collaborateur de Vincent Bolloré. » L’avocat Jacques Rossi, ex-directeur général du groupe Bolloré , a fait une grande partie de sa carrière dans la banque, à la Compagnie financière Edmond de Rothschild, au Crédit Lyonnais et à la banque Rivaud .

Voici le parcours professionnel détaillé de Jacques Rossi : attaché de direction (1972-1973), directeur d’agence (1973-1975) à la Banque de l’Union parisienne (BUP), fondé de pouvoir (1975-1976), sous-directeur (1976-1977), directeur-adjoint (1977-1978), directeur (1978-1981), directeur central (1981-1983) à la Compagnie financière Edmond de Rothschild, directeur des agences de Neuilly (1983-1987), sous-directeur (1987-1989), directeur-adjoint (1989-1992), directeur (1992-1993) du Crédit Lyonnais, associé de Clinvest (1993-1994), directeur-général adjoint (1994-1995), administrateur-directeur général (1995-1999) du groupe Bolloré, président du directoire de la banque Rivaud (1996-1997).

Au côté du financier Bernard Lozé… administrateur de Patrice de Maistre

En plus de ses relations avec Patrice de Maistre, Eric de Sérigny est également« gestionnaire de portefeuilles de clients fortunés » comme le relevait Le Canard enchaîné, dès le 30 juin 2010, dévoilant par la même occasion son statut de conseiller « au service du financier Bernard Lozé » . Dans un portrait de Patrice de Maistre, paru dans Le Point, le 1er juillet 2010, Bernard Lozé était présenté comme l’un des « intimes » de Patrice de Maistre.

Car Eric de Sérigny est un familier du monde bancaire. Après la banque Rothschild, il a été directeur au département gestion du Crédit commercial de France (de 1981 à 1984), vice-président administrateur de la Chase Manhattan Bank, à Paris (de 1984 à 1988), administrateur-directeur général (de 1988 à 1998), puis PDG (de 1998 à 2003) de la Lloyds Bank .

France Inter a enquêté sur ce statut de conseiller financier d’Eric de Sérigny

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.