Selon le site d'information Médiapart, l'enquête ouverte par la Cour de Justice de la République aurait démontré que les 57 hectares de terrain ont été sous-évalués par Eric Woerth au moment de la vente à la Société des Courses de Compiègne en mars 2010. Ils ont été cédés pour 2 millions et demi d'euros alors qu'ils en vaudraient 8 à 10 millions. Mais l'avocat d'Eric Woerth dément.Jean-Philippe Deniau

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.