Le ciel à des oreilles : au-dessus de la terre, des dizaines de satellites sont en orbite pour intercepter les informations des radars au sol. Ces grandes oreilles scannent la terre en permanence pour repérer les radars de défense et les conversations radio. Ils nourrissent en information des bases de données qui servent à renseigner les avions et les hélicoptères chargés de repérer, brouiller, éviter ou détruire les cibles. Depuis le 17 décembre, à 4h02, jour et heure du lancement des quatre satellites ELISA (Electronic Intelligence Satellite) et de Pléiades 1, la France est un acteur important de la "guerre électronique". Ses cinq satellites, quatre destinés à fournir des informations militaires et un des informations civiles, scannent désormais la planète à 700 kilomètres d'altitude.

Le lancement des satellites, le 17 décembre à 4h02 :

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.