du cheval dans toutes les conserves
du cheval dans toutes les conserves © Radio France / Fotolia/He2 et Kseniya Abramova

Dans quel plat préparé ne figure pas au moins un petit morceau de cheval ?

C’est la question qu’on se pose aujourd'hui après le communiqué de la société Panzani qui annonce avoir détecté de la viande équine dans des boites de ravioli commercialisés en France. Panzani a confié depuis treize ans la fabrication de ses raviolis à William Saurin.

La société Spanghero cette fois-ci n’est pas en cause. William Saurin "a été victime d'une tromperie de la part d'un de ses fournisseurs", mais pas de celui là.

Panzani –qui a mis en place des tests ADN pour vérifier la nature des viandes utilisées dans ses conserves– précise que seuls les raviolis sont concernés et que ses autres produits à base de viande ne comportent pas de trace de cheval.

La société qui n’achetait pas de viande d’Europe de l’est, s'est engagé aujourd’hui à ne plus utiliser désormais que de la viande de boeuf "d'origine exclusivement française" pour l'ensemble de ses produits.

Alors que l'enquête sur le scandale de la viande de cheval se poursuit, Benoît Hamon, le ministre de la consommation, envisage d'alourdir les sanctions qui pèsent sur les acteurs économiques.

Benoît Hamon interrogé par Sébastien Paour

Les ravioli à la viande de cheval ont été immédiatement retirés de la vente et un numéro vert a été mis en place, il s’agit du 0805 70 05 40.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.