3400 policiers et gendarmes vont quadriller Paris dimanche, pour la finale de l'Euro 2016 de football. Aucun défilé ne sera autorisé sur les Champs-Elysées.

Des policiers patrouillent devant la fan-zone du Champ-de-Mars à Paris
Des policiers patrouillent devant la fan-zone du Champ-de-Mars à Paris © Maxppp / Peter Kneffel

Trois mille quatre cents policiers et gendarmes seront déployés dimanche soir à Paris après la finale Portugal-France de l'Euro-2016, alors que de nombreux supporters sont attendus dans les rues.

Sécurité renforcée au Stade de France et autour de la fan zone

Environ 1300 policiers et gendarmes devraient se positionner autour du Stade de France, à Saint-Denis, où se déroulera la rencontre, et près de 1400 dans la fan zone de Paris. 700 membres des forces de l'ordre patrouilleront dans les transports en commun, dont une partie fonctionnera toute la nuit.

Pour se rendre au Stade de France ou à la fan zone, mieux vaut s'y prendre à l'avance :

  • Les contrôles individuels et palpations vont être plus nombreux à l'entrée du Stade de France et de la fan zone ;
  • L'accès de la fan zone parisienne ouvrira dès 16 heures dimanche, et l'accès pourrait y être bloqué dès 20 heures ;
  • Les bars autour du Stade de France et de la fan zone ne pourront pas installer de terrasses dimanche soir.

Pas de défilé sur les Champs-Elysées

En 1998, l'équipe de France avait défilé à bord d'un bus sur les Champs-Elysées après sa victoire en finale de la Coupe du monde. Ce ne sera pas le cas cette année. La maire de Paris, Anne Hidalgo, assure que "d'autres endroits seront proposés, personne ne peut croire qu'il n'y aura pas la fête". Il pourrait s'agir de la porte Dauphine et de l'avenue Foch, pour terminer à l'Arc de Triomphe.

Pour des raisons matérielles, "ce n'est pas possible, on ne peut pas envisager de laisser circuler des masses lundi" sur les Champs-Elysées, assure le préfet de police de Paris, Michel Cadot. Le préfet de police invoque notamment les dispositions prises pour les cérémonies du 14 juillet, pour lesquelles des barrières commencent à être installées.

Le préfet de police indique qu'aucune voiture ne pourra circuler sur les Champs-Elysées à partir de 22 heures dimanche, et il sera interdit d'y garer son véhicule dès 19 heures.

Le contexte d'aujourd'hui est beaucoup plus lourd qu'en 1998. La finale de l'Euro 2016 se déroule en plein état d'urgence, sous la menace terroriste, et les forces de l'ordre ont des consignes très strictes, comme l'explique Luc Poignant, du syndicat SGP Police FO :

0'53

Luc Poignant, syndicaliste SGP Police FO au micro de Nathalie Hernandez

Par Nathalie Hernandez
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.