La Grèce attend une nouvelle tranche de prêt de 8 milliards d'euros pour éviter la faillite en octobre, mais il faut que les parlements des 17 pays de la zone euro donnent leur feu vert. Et arrivent à parler d'une seule voix.

Quentin Dickinson

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.