La recommandation d'explantation des autorités sanitaires, sans proposer de prise en charge de l'opération est aberrante, selon Alexandra Blachère, la présidente de l'association de défense des porteuses de prothèses PIP

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.