L'Iran annonce la fin de la vente de brut à la France et à la Grande-Bretagne. La France s'approvisionne pour 3% de ses besoins. Selon Jean-Louis Schilansky, le président de l'union française des industries pétrolières, les prix seront peu impactés.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.